16 oct. 2012

7ème Rencontres Normandes de Théâtre Amateur 2012


Le théâtre d'en Haut a organisé les 7èmes RNTA du 9 au 11 novembre 2012.

Comme les éditions précédentes, cet évènement a été soutenu par la Ville de Rouen et le Conseil Général de Seine Maritime, nous les remercions chaleureusement.

Merci à toutes les troupes qui nous ont offert des spectacles de qualité.

Au programme, 14 spectacles ont été proposés pour cette aventure. Des repas concoctés par l'association Pour un Petit Plus (les 3 P), des moments conviviaux où comédiens, metteurs en scène et spectateurs ont pu échanger autour d'un verre de l'amitié, des débats et, nouveauté cette année, la possibilité de découvrir la pratique théâtrale dimanche matin avec un atelier théâtre ouvert pour les petits et les grands.


Merci à Denis Leroy et Ludovic Plouze pour le crédit photos 
Près d'un millier de spectateurs pour cette 7ème édition
Vendredi 09/11 :

18h30 Ouverture des Rencontres (hall)
Fred et Sandrine, théâtre d'en haut
19h00 «Mise en bouche du cabaret des jours heureux » par la compagnie Alias Victor, mis en scène par Alain Fleury en partenariat avec le Théâtre de la Chapelle Saint-Louis. (30 min) gratuit (hall)
A noter que le spectacle s'est joué dans son intégralité à la salle Louis Jouvet les 13, 15 et 16 novembre 2012.
Discussion avec l’équipe artistique et le metteur en scène Alain Fleury après l’extrait du spectacle sur la manière d’aborder et de traduire la notion d’engagement au théâtre

21h00 Des nuits en bleus” de Jean-Pierre Levaray (1h15) par le Théâtre d'En Haut (Rouen - 76000) en présence de l'auteur (salle 1)
Genre : engagé sur le monde du travail de nuit
Metteur en scène : Ludovic Plouze- 7 comédiens
Résumé de la pièce : Nous n’entrerons pas dans l’atelier, ce sont les moments de repos dans le réfectoire qui intéressent l’auteur : ces questionnements à l’approche du départ en retraite de Paulo, ces craintes d’une fermeture de l’usine pour Pierrot qui se noie dans l’alcool, cette volonté de distraire les autres chez Mino, cette difficulté de manager une équipe pour Franck, ce besoin de lutter encore et toujours chez ce syndicaliste qu’est Jean-Mi, ce besoin d’intégration pour le jeune Jérémie. L’écrivain est là, il écoute, il dénonce, il soutient pour nous faire réfléchir sur le monde de demain.
Des nuits en bleus, théâtre d'en Haut

Samedi 10/11 :

Projection du film de la Compagnie à l'Arrach' tout au long de la journée, création des comédiens du centre André Malraux. 

14h00 “La leçon” de Ionesco (0h45) par le Théâtre d'En Haut (Rouen - 76000) 
(salle 2)
Genre : Drame tragico-comique
Metteur en scène : Frédéric Bureau- 3 comédiens
Mais qu'a donc ce professeur de si étrange ? Après tout, il enseigne les mathématiques, l'arithmétique, la philologie ! Son élève, jeune femme enthousiaste, vient pour se présenter au concours du doctorat total. Elle va se retrouver face au zèle de cet homme, intrigant, extravagant, autoritaire... Comment vivra-t-elle cette confrontation ? Face à son destin, elle va tout tenter pour essayer de donner le change, et d'inverser les lois naturelles et philologiques de sa vie. La femme de maison du professeur vient souffler le chaud et le froid. Ces trois personnages vont vous emmener dans autre chose !

14h00 “Quelqu'un” de Patrick de Bouter (0h45) par l'atelier Théâtre de Lindebeuf (Lindebeuf - 76760) 
(salle 1)
Genre : Comédie
Metteur en scène : Pierre Mauviard - 10 comédiens
Résumé de la pièce : « Quelqu’un »… « Pronom indéfini » prétend le dictionnaire. Problèmes infinis, devrait-il ajouter pour nous mettre en garde. A partir du moment où « quelqu’un » quitte l’anonymat de la grammaire pour se matérialiser dans la rue, ou ailleurs, bref quelque part où on risque de faire sa connaissance, tout est possible. Qu’on se le dise : on ne rencontre pas impunément quelqu’un. Même quelqu’un de bien peut être n’importe qui. Et inversement. Cette comédie des situations à la fois quotidiennes et abstraites, où « quelqu’un » représente ces partenaires avec qui chacun tente d’accommoder sa vie tant bien que mal, histoire de piéger sa solitude est drôle et grinçante, tendre et désespérée, elle nous rappelle que nous sommes tous le quelqu’un des autres, mais qu’il y’a souvent maldonne.
Quelqu'un, atelier théâtre de Lindebeuf
15h00 Travaux d’atelier du Théâtre d'En Haut (0h20)  gratuit  (salle 2)

15h30 Si tu mourais” de Florian Zeller (1h25) par la compagnie Ici et Maintenant (Le Havre - 76620) 
(salle 1)
Genre : Drame 
Metteur en scène : Eric Damois- 4 comédiens
Résumé de la pièce : Pierre est décédé dans un accident de voiture. En voulant mettre de l'ordre dans ses papiers, Anne, sa veuve, découvre des notes prises pour l'écriture d'une prochaine pièce. Il y est question d'un homme marié, écrivain, tombé passionnément amoureux d'une jeune actrice. Anne se persuade bientôt que le texte raconte l'infidélité de Pierre et se met en quête de cette femme, sans parvenir davantage à démêler l'illusion de la réalité : est-ce la douleur qui l'égare ? Ou a-t-elle enfin ouvert les yeux ?




17h30 “Une page de tournée” de René De Obaldia (0h20) par l'Intuition (Le Grand Quevilly - 76120) 
(salle 2)
Genre : déclinaisons aigres-douces
Metteur en scène : Yann Lemarié - 2 comédiens
Résumé de la pièce : Un couple se retrouve dans un café ; la femme y a donné rendez-vous à son mari, un business man , toujours entre deux avions pour lui annoncer en terrain neutre la fin de leur histoire.



Une page de tournée, théâtre de l'intuition

18h00 “Un jour mon prince (re)viendra...ou pas” de Myriam Mourier (1h20) par Les Oiseaux de pas sages (Sotteville-lès-Rouen - 76300) 
(salle 1)
Genre : comédie
Metteur en scène : mise en scène collective - 
8 comédiens
Résumé de la pièce : C'est l'histoire de Carla qui s'est faite larguer par son prince charmant, alors ses copines la consolent. Mais c'était un peu cul-cul comme histoire... Alors on a fait entrer des méchantes sorcières, une narratrice hystérique, une blanche-neige pas farouche, un chasseur à paillettes, des naines en chaleur et des Cendrillon flamenca. Plus qu'une pièce de théâtre, la preuve que les princesses existent... ou pas !
Un jour mon prince... Les oiseaux de pas sages

18h00 “En quête, du rêve au paradis”de Jean-Yves Picq (0h30) par la Compagnie de l’Alouette (Fontenay sous Bois - 94120) -(salle 2)
Genre : Contemporain poétique
Metteur en scène : Aurélie Lepoutre- 3 comédiens
Résumé de la pièce : "Quand on a vécu là-bas, on ne peut pas vivre ici et quand on vit ici, on ne peut pas vivre là-bas."
C’est dans un aéroport, regardant les avions décoller, qu’un homme trouve la liberté de rêver. Rêver d’ailleurs… cela semble naïf et inoffensif, et pourtant… ça ne l’est pas tant aux yeux des gardiens de sécurité, qui, poussés par leur suspicion naturelle, vont chercher le sens de cette attitude singulière, voire même louche…
A partir d’une situation concrète, l’auteur, Jean Yves Picq, aborde le thème du délit de faciès et de stéréotype. 
En quête, du rêve au paradis, L'alouette
20h30 “La tectonique des nuages” de José Rivera (1h00) par la compagnie Faltazia (Carhaix - 29270) 
(salle 1)
Genre : Conte réaliste et fantastique
Metteur en scène : P-M Quesseveur - 3 comédiens
Résumé de la pièce : Par une nuit de tempête, une très belle jeune femme enceinte, Célestina, est prise en stop par un jeune portoricain, Anibal, qui propose de l’héberger. Elle prétend avoir cinquante-quatre ans et attendre son enfant depuis deux ans. Les dérèglements climatiques de « la Tectonique des nuages » vont, l’espace d’une nuit, les faire vivre deux ans d’amour.
Ce conte à la fois réaliste et fantastique qui, en filigrane, met en question les valeurs de l’Amérique, est aussi une envoûtante variation autour de l’amour et du temps.

La tectonique des nuages, Faltazia

22h00 “Le décaméron des femmes” de Julia Voznesenkoya (1h30) par la compagnie Scènes d'Esprit (Franqueville St Pierre - 76520)
(salle 2) 
Spectacle déconseillé au moins de 15 ans
Genre : Comédie dramatique sociale et historisque
Metteur en scène : Marie Hélène Garnier - 6 comédiens
Résumé de la pièce : 6 femmes, retenues dans une maternité, décident de parler sans retenue des choses de l’amour et de la vie.


Le décaméron des femmes, les Scènes d'Esprit
Dimanche 11/11

10h30 Atelier théâtre (1h) : ouvert à tout public, initiation au théâtre par la Compagnie de l’Alouette gratuit sur inscription. Nombre de places limité  - (salle 2)

http://www.paris-normandie.fr/article/rouen/premier-pas-sur-scene

Publié le lundi 12 novembre 2012 à 07H38
Pas facile de monter sur les planches pour les amateurs, mais  l'accompagnements des comédiens a facilité la tâche
Pas facile de monter sur les planches pour les amateurs, mais l'accompagnements des comédiens a facilité la tâche
Paris Normandie, 12 nov 2012, p.12 
11h30 “Théâtre Antique en kit” de Gilles Picard Denous(1h) par l'Atelier Toutatrac (Botot - 76890) 
(salle 1)
Genre : Comédie dans le domaine antiquité brocamporaine
Metteur en scène : Jean-Marc Guérillon
16 comédiens
Résumé de la pièce : Ce devait être l’histoire d’Ulysse… Pas de chance, il est parti… Où ? Euh ! Au détour des méandres de ce spectacle, vous rencontrerez : un monstre à trois têtes mais aussi à trois corps, l’Hercule le plus petit du monde, un arbre sage mais rassurez-vous, il n’y aura ni tambour, ni trompette… (désolé)


Théâtre antique en Kit, atelier Toutatrac

14h00 “Les choses s'améliorent (Face au Mur/Tout va mieux)” de Martin Crimp (1h) par La fille du Guignol (Gonfreville L'Orcher - 76700) 
(salle 2)
Genre : violence, douceur et désinvolture
Metteur en scène : David Coulon
5 comédiens
Déconseillé pour les moins de 12 ans.
Résumé de la pièce : « 21 siècles après JC. On lit Voici. On veut virer les noirs à côté de chez nous. On travaille sans trop savoir pourquoi. On attend sans trop savoir quoi. On meurt seul dans le métro. Le temps passe. On danse, on chante, on gerbe. On se dit que les choses s’améliorent. Pourtant. Des gens tuent d’autres gens. Des gens se cloitrent chez eux. Des gens visent les bonnes universités pendant que d’autres crament des voitures. Mais les choses s’améliorent, croyez-nous. Les choses s’améliorent. »
Les choses s'améliorent, La fille du Guignol
15h30 “Le mariage forcé” de Molière (1h) par la compagnie Carpe Diem (Rouen - 76100) (salle 1)
Genre : Comédie en jeu masqué
Metteur en scène : Nelly Hervé
9 comédiens
Résumé de la pièce : Le seigneur Sganarelle, qui a 53 ans s’est vu accordé la main de Dorimère qui en a 18 et le désir de liberté d’aimer qui elle voudra.  La noce est prévue le soir même. Ce n’est pas une histoire d’amour, c’est juste un contrat qui pour un parti offre une jeunesse soumise et pour l’autre parti, c’est à dire le père de la mariée, un petit pécule et le soulagement de la responsabilité de la conduite de sa fille. Sganarelle fait un rêve où il voit Dorimène le cocufier. Il va aller demander conseil à plusieurs protagonistes pour savoir s’il a fait le bon choix de se marier. Sur sa route il découvrira que Dorimène connaît déjà bien les hommes et tentera d’annuler le mariage.
Le mariage forcé, Carpe Diem
Infos pratiques :
4 € tarif réduit - 6 € plein tarif- 20 € pass festival (donne accès à l’ensemble des spectacles).
Réservation : 02.35.60.29.99.

En espérant vous retrouver toujours plus nombreux et nombreuses pour les Rencontres de 2013.
A très bientôt
L'équipe du Théâtre d'En Haut

2 commentaires:

Caro_theatre a dit…

Je viens de voir cet article seulement aujourd'hui, les rencontres sont déjà passées! :(

Sandy Boon a dit…

Merci pour le message. Vous pouvez suivre notre actualité en vous abonnant à notre blog, en espérant vous retrouver pour la 8ème édition des RNTA en novembre prochain.